FILTERS
RESET

S’autoriser un regard appréciatif dans l’objectif de consolider la performance économique

April 21, 2020

S’il est une force capable de rapprocher les personnes, dans un esprit de coopération et un sentiment de relation, ce sont bien les crises ou la souffrance partagée.

Nos échanges avec nos partenaires le confirment chaque jour et font état de la profonde volonté des collaborateurs à faire perdurer l’activité, à maintenir un haut niveau de qualité dans le travail rendu mais aussi à être acteur de la situation, à jouer un rôle dans la sortie de crise.

Les collaborateurs réinventent les modèles organisationnels et les schémas décisionnels, ils démontrent leur ingéniosité et leur capacité à s’affranchir d’une organisation dite scientifique du travail pour encourager une dynamique apprenante et responsabilisante.

La crise sanitaire et économique actuelle met en lumière le sens de l’interdépendance, elle permet de bien vouloir considérer l’importance vitale de cette interdépendance, son poids dans nos existences. Cette vision plus holistique étoffe la diversité des échanges, la pluralité des personnes avec qui nous entrons en contact et avec lesquelles nous serons en mesure de travailler, en garantissant un degré de coopération supérieur entre les groupes et services de l’entreprise.

Avec une rapidité inégalée, la norme est devenue ce qu’était l’exception hier. La confiance, la reconnaissance et l’entre-aide prennent le pas sur la hiérarchie, le statut et le reporting.

Aborder ces changements en misant sur les initiatives personnelles et les réservoirs de ressources collectives sera indéniablement un levier managérial pour toute entreprise soucieuse de reconnaître les investissements des équipes, les stratégies innovantes et les esprits ingénieux.

Il s’agira pour les Directions et le management de s’autoriser un regard appréciatif dans l’objectif de consolider la performance économique.

Cette approche innovante de la performance économique et de la compétitivité des entreprises s’appuie sur recherches scientifiques en neurosciences et en psychologie positive restées jusqu’à nos jours trop confidentielles dans la littérature économique/RH.

En effet, à l’instar de l’approche consacrée de la résolution de problème et non d’appréciation des performances, les recherches scientifiques des effets et de la gestion des émotions négatives ont supplanter pendant des décennies les études en psychologie positive et neurosciences des émotions positives (fierté, joie, intérêt) elles aussi indispensables à notre bien-être, efficacité et survie.

Les recherches majeures du Professeur Fredrickson (1998, 2001, 2013) expliquent la façon selon laquelle les émotions positives favorisent un élargissement du répertoire pensée-action, ce qui a pour effet de construire de nouvelles ressources sur les plans de la pensée, des décisions et de l’action.

En somme, il est ici question de savoir reconnaître pour savoir devenir.

C’est la philosophie que défend l’équipe du Pôle Ressources Humaines de Fidal ; depuis 2001 nous vous accompagnons dans vos réflexions, dans la mise en œuvre et le suivi de ses transformations.

Dialogue social - Restructuration socialement responsable - Formation

Contact us
close
*Required fields
close
*Required fields