mobilite

Mobilité

TRAVAILLEURS DÉTACHÉS, EXPATRIÉS ET RAPATRIÉS : QUELS IMPACTS ?

Le Brexit va engendrer une mobilité des salariés notamment parce que l’on peut anticiper un retour en France de certaines personnes expatriées au Royaume Uni, dans le cadre de mobilités individuelles ou de transferts d’activité de leurs employeurs. Les périodes de séjour effectuées au Royaume-Uni créent des enjeux à caractère familial, fiscal et patrimonial. Également, la mobilité future entre la France et le Royaume-Uni posera, elle-aussi nécessairement, des questions d’immigration, de protection sociale et de droit du travail.

Nécessité d'anticiper

Face aux incertitudes liées au calendrier des modalités de retrait, les entreprises qui ont une activité au Royaume-Uni, ou qui sont amenées à envisager une mobilité pour leurs salariés pendant la période transitoire, doivent anticiper les conséquences de la sortie de l’Union Européenne pour leurs populations en mobilité au Royaume-Uni. Le retour de salariés qui ont été en mobilité au Royaume-Uni doit lui aussi être accompagné.

D’ores et déjà, les sujets suivants appellent des réponses :

  • Quels impacts en matière d'immigration pour les salariés qui se déplacent entre le Royaume-Uni et la France ?
  • Comment anticiper l'impact du Brexit sur la protection sociale des salariés en mobilité internationale et sur leur contrat de travail ? Faut-il appréhender dès maintenant les conséquences à terme pour des salariés qui partent en mission ?
  • Comment appréhender les transferts d'activités résultant du Brexit et leurs conséquences pour les salariés en abordant l'ensemble des problématiques ?
  • Comment gérer les talents en valorisant l'attractivité de la France ?
Je souhaite être recontacté
close
*Champs obligatoires
close
*Champs obligatoires