ENGLISH ESPACE PRESSE FIDAL FIDUCIE FIDAL FORMATION CONTACT PLAN DU SITE RESTEZ CONNECTÉS
Publications
Actualités
Carrières
Le cabinet
Les avocats et experts
Les expertises
Les bureaux
International
Droit fiscal
Droit des sociétés
Droit social
Concurrence-Distribution
Propriété intellectuelle - Technologies de l'information
Droit du patrimoine
Règlement des contentieux
Droit public
Droit des Associations et de l'Economie Sociale et Solidaire
Banque, Assurance, Gestion d'actifs
Capital Investissement
Difficultés des entreprises
Droit boursier
Environnement
Evaluation et prix de transfert
Immobilier
Santé
Sport
Viti-vinicole
Rechercher un avocat Nous contacter
Présentation Domaines d'intervention Actualités Publications

CDD, CDI, la flexibilité de l'emploi à nouveau en débat
Le Monde Eco & Entreprises, 10/07/2012, par Anne Rodier

Avocats cités : Stéphane Béal, Avocat associé, Directeur adjoint du département Droit social et Sylvain Niel, Avocat associé.


L'emploi, première préoccupation des Français, est au coeur de la conférence sociale qui réunit lundi 9 et mardi 10 juillet au Conseil économique, social et environnemental, l'ensemble des partenaires sociaux. (...)

Extraits :

Les responsables du recrutement reçoivent en effet assez fraîchement
les mesures annoncées : concernant la suppression d'exonération sur les charges sociales des heures supplémentaires dans les entreprises de 20 salariés ou plus, " ce n'est pas grâce à ça que les entreprises vont embaucher ", explique Stéphane Béal, président de la commission juridique de l'Association national des DRH (ANDRH). " Ça ne peut être efficace que dans le cas d'heures supplémentaires récurrentes, sur une même fonction, avec une visibilité minimum sur le carnet de commandes. Ce qui fait beaucoup de conditions. Le partage du travail n'est pas aussi simple qu'une équation macroéconomique ", souligne-t-il. A la veille de la conférence sociale, côté patronal, la flexibilité du marché du travail est donc toujours attendue, en premier lieu sur son volet " sortie de l'entreprise ". Pour améliorer la situation de l'emploi, " l'ANDRH travaille à des dispositifs qui lieraient le contrat de travail aux accords collectifs d'entreprises - feu les accords compétitivité-emploi destinés à moduler temps de travail et salaires en fonction de la conjoncture - ", ajoute M. Béal. La présidente du Medef, Laurence Parisot, propose, elle, d'envisager un mode de " rupture conventionnelle collective " pour licencier. " La question de 2012, c'est de geler les salaires et de laisser faire le turnover pour réduire les effectifs d'au moins 10 % ", rapporte Sylvain Niel, président du Club des DRH, qui réunit une soixantaine de DRH de grandes entreprises. " Vous pouvez faciliter les licenciements comme l'ont fait les Italiens, ou détricoter le code du travail, l'emploi ne se décrète pas", souligne-t-il.





© FIDAL 2017, Tous droits réservés | Données personnelles | Notice légale | Conception & réalisation : Mazarine Digital