ENGLISH ESPACE PRESSE FIDAL FIDUCIE FIDAL FORMATION CONTACT PLAN DU SITE RESTEZ CONNECTÉS
Publications
Actualités
Carrières
Le cabinet
Les avocats et experts
Les expertises
Les bureaux
International
Droit fiscal
Droit des sociétés
Droit social
Concurrence-Distribution
Propriété intellectuelle - Technologies de l'information
Droit du patrimoine
Règlement des contentieux
Droit public
Droit des Associations et de l'Economie Sociale et Solidaire
Banque, Assurance, Gestion d'actifs
Capital Investissement
Difficultés des entreprises
Droit boursier
Environnement
Evaluation et prix de transfert
Immobilier
Santé
Sport
Viti-vinicole
Rechercher un avocat Nous contacter
Présentation Domaines d'intervention Actualités Publications

Les juges velent de la transparence
La Tribune, 08/06/2009, par Frédéric Hastings

Avocat cité: Aymeric Hamon, avocat associé.

Les bonus, primes de résultats, primes exceptionnelles versés à des analystes financiers, commerciaux, cadres, sont un sujet de plus en plus sensible. Les dirigeants d'entreprise, en particulier dans les établissements financiers, doivent redoubler de précautions avant de les attribuer à certains salariés. Méconnaître l'arrêt de principe rendu le 30 avril dernier par la chambre sociale de la Cour de cassation risque de les mettre en mauvaise posture lors d'un contentieux. Car pour la haute juridiction, un employeur ne peut plus se réfugier derrière son pouvoir discrétionnaire pour justifier le versement d'une part variable à la rémunération d'un ou plusieurs de ses salariés. Le principe "à travail égal, salaire égal s'impose"





© FIDAL 2017, Tous droits réservés | Données personnelles | Notice légale | Conception & réalisation : Mazarine Digital